MFO Medical Family Office

​Avenue J-D Maillard 3

1217 Meyrin - Genève

Suisse

 

T : +41 (0)848 767 636

info@mfo-medical.com

MFO, medical, family, office, geneva, emergency, medical

 

  • Une formation universitaire aux Etats-Unis…

    Un jeune homme de 19 ans en formation universitaire aux Etats-Unis présente de la fièvre et des maux de gorge.

     

    Il s’inquiète: est-ce grave ? Doit il prendre des antibiotiques ? Comment préparer ses examens dans ces conditions ?

     

    Il contacte le médecin MFO. Son médecin qui connaît son dossier médical et ses particularités, après quelques questions pose le diagnostic de pharyngite très probablement bactérienne.

    Il prescrit le traitement antibiotique approprié et conseille l’utilisation d’anti-inflammatoires et de paracétamol en alternance pour faire baisser la température et calmer la douleur.

     

    En contact permanent, le médecin suit l’évolution jusqu’à résolution des symptômes.

  • Un jogging à Zermatt…

    Une femme de 42 ans, diabétique, connue pour une ancienne fracture de la cheville droite se tord le pied un dimanche matin lors d’un jogging. De retour à, la maison sa cheville est tuméfiée et douloureuse.

     

    Elle est inquiète : est-ce cassé ? Doit-elle aller faire une radio le jour même ? Peut-elle marcher normalement ? Doit-elle annuler le déjeuner avec ses amis ?

     

    La situation est évaluée par le médecin MFO. Un traitement de glace et d’anti-inflammatoires est prescrit afin de soulager la douleur et diminuer la tuméfaction.

     

    La patiente étant capable de marcher, décision est prise de faire un examen radiographique le lendemain.

  • Une baignade au large des îles Salomon…

    Une femme de 35 ans en croisière sur un yacht privé, se fait piquer par un animal inconnu lors d’une baignade au large des îles Salomon. Elle présente une vive douleur et une tuméfaction locale.

     

    Elle souffre et est inquiète: est-ce grave ? Quel traitement prendre pour soulager la douleur et éviter une aggravation ? Doivent-ils rentrer ?

     

    Elle appelle MFO. Le médecin d’urgence évalue la situation grâce à des questions précises et à l’analyse du status local par vidéoconférence. Il donne les conseils de premiers soins (immobilisation, ombre, calme) et prescrit le traitement approprié (antidouleur et antiallergique) contenu dans sa valise médicale.

     

    L’utilisation du module de télémédecine avec surveillance étroite des paramètres vitaux permet une adaptation constante du traitement. En contact permanent, le médecin constate une aggravation de la situation et le traitement est adapté avec prescription de cortisone et d’adrénaline injectable.

     

    Le suivi est assuré jusqu’à résolution complète des symptômes.

  • En famille sur une île du Pacifique…

    Un enfant de 10 ans en vacance en famille sur une île du pacifique présente subitement des vomissements et des diarrhées profuses.

     

    L’enfant n’arrive plus ni à boire ni à manger. Les parents sont inquiets : comment l’hydrater ? Est-ce grave ?

     

    Avec MFO, le médecin d’urgence évalue la situation et pose le diagnostic de gastroentérite infectieuse avec risque important de déshydratation.

     

    Le médecin d’urgence explique les premiers soins (fraîcheur, repos) et prescrit grâce à la valise médicale un anti-vomitif et un anti-diarrhéique associés à une solution de réhydratation. Le suivi de la situation permet de rassurer les parents et d’améliorer progressivement la situation. L’évolution est favorable en 48h.

  • Un voyage d’affaires en Afrique…

    Un homme de 48 ans, en voyage d’affaire en Afrique présente subitement des douleurs abdominales en crampes, des nausées et des vomissements. Il est connu pour une allergie à la pénicilline mais sinon il est en bonne santé.

     

    Il est inquiet: Est-ce grave ? Hôpital ou médecin à l’hôtel ? Peut-il avoir confiance ? Et si c’était une appendicite ? Auront-ils les bons médicaments ? Sera-t-il en forme pour sa réunion très importante du lendemain ?

     

    Il parle directement au médecin d’urgence MFO, qui connaît son dossier médical. Grâce à quelques questions précises le médecin pose le diagnostic de gastroentérite. Il conseille le traitement approprié contenu dans la valise médicale (antidouleurs, anti vomitifs) et rassure le patient.

     

    La situation s’améliore et le suivi est assuré jusqu’à résolution complète des symptômes.

  • Un voyage d’affaires à Moscou…

    Un homme de 45 ans en voyage d’affaire à Moscou lorsqu’il présente de violents maux de tête avec des nausées. Quel traitement prendre pour soulager la douleur et éviter une aggravation ?

    Le médecin d’urgence de MFO connaît parfaitement son dossier médical et évalue la situation grâce à des questions précises. Les paramètres vitaux sont transmis et révèlent une hypertension artérielle. Le médecin donne les conseils de premiers soins (repos) et prescrit  un traitement antidouleurs contenu dans la valise médicale.

     

    Toutefois le caractère particulier et inaugural de ces maux de tête nécessite une hospitalisation en urgence à Moscou dans un hôpital de confiance. Le dossier médical est transmis et la prise en charge aux urgences est étroitement surveillée par MFO. Un CT-scan et une ponction lombaire, exigés par le médecin MFO permettent d’exclure un saignement cérébral. La situation s’améliore et le suivi est assuré jusqu’à résolution des symptômes.

     

    Cet événement retranscrit précisément dans le dossier médical informatisé permettra à l’avenir de prescrire d’emblée le traitement adéquat.

  • Un voyage aux Baléares…

    Un homme de 55 ans ayant déjà eu un infarctus du myocarde il y a 2 ans, est en voyage avec sa famille aux Baléares. Après le repas il présente une douleur thoracique qui lui rappelle son infarctus. Il est très inquiet.

     

    MFO connaît parfaitement ses antécédents et son traitement  actuel et évalue la situation grâce à des questions précises. La douleur est considérée comme d’origine cardiaque probable. Les paramètres vitaux sont transmis et révèlent une hypertension artérielle. Le médecin prescrit grâce à la valise médicale un traitement pour traiter l’angine de poitrine et faire baisser la pression artérielle. Il explique par vidéoconférence comment poser les électrodes de défibrillateur sur la poitrine du patient et comment laisser le défibrillateur sous tension. La douleur diminue mais les valeurs tensionnelles sont toujours élevées.

     

    MFO organise un transfert en ambulance dans un hôpital de confiance pour surveillance de quelques heures et dosage des  marqueurs cardiaques. Le dossier médical est transmis et une supervision de la prise en charge est assurée. L’élévation des marqueurs cardiaques malgré la disparition des douleurs pose l’indication à un cathétérisme cardiaque. Une coronarographie est pratiquée sur place avec succès.

  • Un week-end à la montagne...

    Une jeune fille de 14 ans en week-end à la montagne dans le chalet familial se brûle au bras gauche avec de l’eau bouillante. Elle a très mal et ses parents ne savent pas que faire.

     

    Le médecin MFO donne immédiatement les instructions de premiers soins: mettre sous l’eau froide du robinet pendant au moins 10-15 minutes, puis prendre un traitement antidouleur, contenu dans la valise médicale MFO.

     

    L’envoi par MMS d’une photo de la lésion permet de conclure à une brûlure de 2ème degré d’une surface d’environ 2% de la surface corporelle. Le médecin explique aux parents comment réaliser un pansement adéquat grâce au matériel fourni par MFO.

     

    La douleur est rapidement apaisée et les risques d’infections ultérieures sont minimisés. Les pansements quotidiens sont supervisés par téléconsultation avec suivi de l’évolution jusqu’à guérison.

  • Un safari à Hobatere en Namibie…

    Une femme de 58 ans, qui effectue un safari en Namibie présente subitement des frissons accompagnés d’une forte fièvre et de douleurs dorsales. Elle est habituellement en bonne santé et n’a pas pris de traitement préventif contre la Malaria.

     

    Elle est inquiète : Est-ce grave ? Doit-elle se rendre à  l’Hôpital ou consulter le médecin de l’hôtel ?

    Peut-elle avoir confiance ? Quel sera le diagnostic ? Et si c’était la Malaria ? Peut-elle poursuivre son voyage ?

     

    Connectée à MFO, elle parle directement à un médecin qui pose un diagnostic de présomption (Malaria ou infection urinaire). Une analyse d’urine grâce au kit prévu dans la valise médicale permet d’écarter le diagnostic d’infection urinaire.

     

    Un traitement d’urgence contre la malaria est instauré. La situation s’améliore rapidement avec disparition des symptômes en 24h. Le suivi médical est assuré jusqu’à résolution des symptômes.